Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 8 juin 2009

Démontrons notre mobilisation et notre détermination ! Soyons nombreux, demain, à la conférence de presse organisée par l’Intersyndicale et dont vous trouverez l’invitation ci-dessous !  N’oubliez pas vos T-Shirts !

 Cinquième semaine de grève à RFI

Mardi, 9 juin 2009, Radio France Internationale entre dans sa cinquième semaine de grève. Le personnel est toujours fortement mobilisé contre un plan social qui prévoit la suppression de 206 postes dont des licenciements secs.

 Quelle perspective pour ce mouvement ? Quelles perspectives d’avenir pour RFI et pour l’Audiovisuel extérieur de la France ? Pour répondre à toutes vos questions, l’Intersyndicale de Radio France Internationale vous invite à une conférence de presse, mardi 9 juin 2009, à 11h00 à la Maison de la Radio, Hall A, 1er étage.

Assemblée Générale des salariés à 12h30 au même endroit.

Publicités

Read Full Post »

Christine Ockrent ecoutant Barak Obama a Colleville sur mer

Christine Ockrent ecoutant Barak Obama a Colleville sur mer

 

Rien ne saurait faire oublier à notre directrice générale déléguée ses obligations… mondaines, pas même un plan de licenciements ni une grève qui va entrer dans sa 5e semaine. On se souvient de sa montée des marches au festival de Cannes au bras de son cavalier, Alain de Pouzilhac, alors que le mouvement avait déjà commencé.

Il y a une semaine, elle est allée écouter Johnny au Stade de France. Il est vrai qu’elle était bien entourée comme le raconte le site de l’hebdomadaire Marianne : « Un concert de Johnny, pour un homme politique, c’est un peu comme un dimanche après-midi chez Drucker : ça fait patrimoine culturel tout en étant nettement moins chiant que de la musique de chambre à la salle Pleyel (ou un débat à Ripostes) et surtout, ça touche beaucoup plus de vraies gens. Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Copé, Bernard Kouchner (et sa femme Christine Ockrent), Fadela Amara, Rachida Dati… Ils étaient tous là, à s’exciter sur « Allumer le feu ». »

Samedi dernier,  elle était en Normandie pour l’événement du jour : la venue de Barack Obama. Qu’on se rassure, elle n’y était pas en tant qu’envoyée spéciale de RFI. Mais à quel titre l’épouse de Bernard Kouchner paradait-elle au premier rang, celui des ministres dont aucun n’était « accompagné », sauf celui des Affaires étrangères. Christine Ockrent aurait-elle désormais une fonction officielle ?

Alors, conflit d’intérêt ? « C’est un procès d’intention sexiste » réplique-t-elle dès le lendemain sur le plateau du magazine Médias de France 5.  Elle y a fait la promotion de la soirée électorale prévue sur France 24 et RFI sans savoir que, sur RFI, cette soirée n’aurait pas lieu. Interrogée par Thomas Hugues sur la grève et le moratoire demandé par les grévistes sur le plan social elle a répondu : « On négocie avec certains syndicats (non grévistes). Il y a ce plan. Nous en poursuivons le processus en respectant scrupuleusement les lois. »  

Bref, pour Christine Ockrent, la routine… 

Read Full Post »

Le 2 juin, au bout de 3 semaines de grève, Alain de Pouzilhac adressait sa deuxième lettre au personnel. La première, c’était à Pâques et notre PDG avait alors eu l’impudence de remercier ses « Chers Amis de RFI » de leur « aide » et de leur « compréhension ».

Aujourd’hui, nous sommes toujours ses « Chers Amis », il nous dit « Merci », il « compte » sur nous pour « agir maintenant »… Mais avec Alain de Pouzilhac, et son agence de communication Image 7, il faut toujours chercher le mot manquant. Le trouverez-vous dans cet extrait ? « nous sommes avant tout une société de femmes et d’hommes et c’est sur les talents de ces femmes et de ces hommes de RFI que nous devons bâtir et parier sur l’avenir. Mais nous avons un préalable : arrêter nos déficits. C’est difficile et c’est douloureux, je le sais. Mais je prends l’engagement devant vous de le faire toujours dans le cadre d’un dialogue social ouvert, humain et de regarder cas par cas, toutes les situations qui se présentent à nous pour les régler au mieux des intérêts de nos collaborateurs et collaboratrices. »  

Mais oui ! Bien sûr ! Le mot manquant…. c’est : LICENCIEMENTS, on a sa pudeur, tout de même ! Vous ne trouverez jamais le mot « licenciements » sous la plume du PDG, c’est ainsi : c’est tabou ! Dans son monde enchanté, « quand on veut se donner les moyens de gagner, on gagne ». Et c’est là une parole d’expert puisque, rappelons le, nous avons un patron-croupier qui occupe un poste dirigeant dans une société de casinos. Pour Alain de Pouzilhac, à RFI, les jeux sont faits. Effectivement, depuis qu’il est là, rien ne va plus !

Read Full Post »

Jacques Maillot sur RMC dans sa chronique « pipeau », à écouter d’urgence :

 » France 24 ? C’est une chaîne publique aux moyens colossaux pour des audiences rikiki!! »

Read Full Post »