Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mars 2010

communiqué intersyndical    RFI    FO – SNJ – SNJ-CGT – SNRT-CGT  (10/03/2010)

De façon tout à fait arbitraire, la direction a décidé de supprimer la chronique d’Hélène da Costa « Les Français de l’étranger », après une première diffusion dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 mars à 00H27. Et en pleine nuit toujours, un ordre est donné au service internet de retirer la chronique du site. Pas de diffusion donc le lundi 07H56, 13H48 et 20H25.

Pourquoi tant de précipitation à vouloir censurer ? Qu’est ce qui était si choquant dans cette chronique ? Si ce n’est qu’Hélène disait poliment au revoir à ses auditeurs et donnait la parole à deux journalistes de la maison désormais installés à l’étranger : Sylvain Biville à Londres, Farida Ayari à Kaboul.

La direction veut faire disparaître ses salariés sans coup férir dans le silence et l’indifférence en oubliant encore une fois les auditeurs fidèles qui se demandent pourquoi des voix familières disparaissent subitement de l’antenne.

Pendant la grève, les mots « grève » et « plan social » étaient interdits d’antenne. Aujourd’hui la direction ne veut pas entendre parler d’adieux ! S’il vous plait un peu d’élégance ! Si la direction a souvent oublié de dire bonjour, les salariés doivent pouvoir saluer les auditeurs et les remercier de leur grande fidélité !

Aujourd’hui, on censure un au revoir. Qu’en sera-t-il demain ?

Read Full Post »

La dernière Chronique des Français de l’étranger de notre consoeur Hèlène Da Costa a été « trappée » par la direction de l’information ce début de semaine. Est-ce parce que Hélène y prononce les mots qui fâchent (« plan social ») ? Parce qu’elle rappelle notre réalité quotidienne de ces derniers mois (des collègues qui partent, le plus souvent pas de gaîeté de coeur) ? 

Nombreux sont ceux qui font leurs adieux à l’antenne ces semaines-ci ; certaines émissions ou chroniques vont d’ailleurs disparaître avec la grille de printemps. La chronique d’Hèlène était-elle l’ « au-revoir » de trop, puisque tel était son titre ?  Nous interpellerons la direction à ce propos à la première occasion.

Read Full Post »

Liste commune RFI-F24 CGT – SNJ – FO

RFI-France 24 : même combat !

Pour la première fois, les salariés du groupe AEF élisent leurs représentants au Conseil d’administration. Ces administrateurs –c’est la loi– ont les mêmes droits que les autres administrateurs, ni plus, ni moins.

Autant dire que le choix de ceux et celles à qui ce mandat sera confié est crucial pour les personnels des sociétés constituant l’AEF (AEF, RFI, France 24, et, indirectement, TV5).

Face à une direction qui tente de diviser pour mieux régner, les syndicats SNJ, CGT et FO vous proposent d’unir leurs forces pour garantir à tous une juste représentation au sein de cette instance dirigeante. En siégeant au Conseil d’administration de l’AEF, en présence de la direction et des représentants de l’Etat, vos élus s’assureront qu’aucune des orientations stratégiques ne sera prise dans votre dos. Cette liste commune prend devant vous un engagement de transparence : la confidentialité des débats n’étant pas synonyme de secret-défense, vos administrateurs rendront compte régulièrement des enjeux qui y seront débattus et des positions qu’ils y auront prises.

Les salariés de RFI vivent, depuis plus d’un an, une tentative de démantèlement qui s’est déjà traduite par le départ de plus de 20 % d’entre eux. Ceux de France 24 connaissent des conditions de travail déplorables qui se sont déjà traduites par le départ de nombre d’entre eux, à tous les niveaux hiérarchiques, alors même qu’il s’agit d’une jeune chaîne d’information à laquelle était promis un avenir radieux mais qui est privée des moyens de son développement.

 A France 24 et à RFI, les personnels ont les mêmes intérêts, les mêmes valeurs à défendre : indépendance éditoriale, qualité de leur travail, conditions de travail.

En face, la direction oppose un mutisme total sur les orientations stratégiques de l’audiovisuel extérieur. En revanche, elle ne cesse de vanter un modèle d’information « low cost » -avec employés jetables et interchangeables- qui n’a réussi nulle part et pour cause : dans un environnement très compétitif, seules la qualité et le savoir-faire de ceux qui traitent l’information peuvent garantir le succès de l’audiovisuel extérieur français.

A RFI et sa filiale MC-Doualiya, à France 24, TV5 et l’AEF, les personnels doivent avoir les mêmes droits, les mêmes conditions de travail que dans l’ensemble de l’audiovisuel public. L’harmonisation ne doit pas se traduire par un nivellement par le bas des garanties conventionnelles.

Les personnels de nos sociétés ont un avenir commun. La direction a tenté de nous diviser. Nous y répondons par cette liste commune. Au conseil d’administration de l’AEF, les deux administrateurs représentant les salariés présentés par la CGT, le SNJ et FO feront entendre leur voix –la vôtre– pour que la stratégie de l’entreprise, qui est l’affaire des salariés, quoi qu’en disent nos dirigeants, soit à la hauteur des ambitions affichées, pour que les budgets votés soient à la hauteur des besoins et les répartitions équitables au sein de l’AEF, et que la mise en oeuvre de cette stratégie ne se fasse pas au détriment des salariés, qu’ils travaillent à RFI, France 24, l’AEF, ou TV5.

Vos candidats –

Catherine ROLLAND journaliste à RFI – CGT –

Marie VALLA journaliste à F24 -SNJ –

Christophe LOISEL technicien à RFI- FO

Read Full Post »