Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mai 2010

Jeudi 27 mai, c’était la réunion de rentrée du nouveau Comité d’entreprise et il fallait procéder à l’élection du bureau.

Communiqué de l’intersyndicale FO – CGT – SNJ de RFI

 » Ce jeudi matin, en comité d’entreprise, Alain de Pouzilhac a enfin dévoilé au grand jour sa stratégie :

Dès l’ouverture de la séance, il a tranché en faveur de la CFDT en accordant un vote à bulletin secret au lieu d’un vote à main levée, garantie de transparence.

C’est la première fois qu’un président de RFI rompt avec la neutralité en vigueur jusqu’à présent. C’est aussi une grande première dans tout l’audiovisuel public.

La loi prévoit que les élus votent sur les modalités du scrutin. La CFDT et le président de RFI ont voté pour un vote à bulletins secrets. L’Intersyndicale a voté pour un vote à main levée.

Résultat 7 contre 7, alors que les dernières élections professionnelles ont donné 7 sièges à l’intersyndicale et 6 à la CFDT.

Alain de Pouzilhac a mis tout son poids pour faire pencher la balance en faveur de la CFDT.

La connivence entre la CFDT et Alain de Pouzilhac était claire et annonçait le même scénario pour l’élection du secrétaire et du bureau du Comité d’entreprise.

L’intersyndicale, majoritaire, fait le choix d’une candidature d’union au secrétariat du comité d’entreprise en la personne d’Elisa Drago (CGT). Devant cette détermination, le président Pouzilhac recule et ne prend finalement pas part au vote du secrétaire du C.E.

Patrice Chevalier (FO) est élu secrétaire adjoint et Silvia Celi (SNJ) trésorière.

Comme elle l’a fait depuis 3 ans, l’intersyndicale s’engage à nouveau en toute indépendance pour la défense des droits des salariés. L’intersyndicale remercie Maria Afonso, secrétaire sortante, pour son investissement sans pareil notamment contre le plan social. »

Paris, le 27 mai 2010

Publicités

Read Full Post »

Publié dans Satellifax du Vendredi 21 mai 2010.

Selon nos informations, la direction de RFI a dressé, mercredi, lors d’un conseil d’administration, un bilan financier du plan social mis en oeuvre en 2009, qui a entraîné 201 départs. Selon les chiffres présentés, le coût global du plan social s’élève au total à 39,4 M€, dont 34 M€ pour les indemnités de départs, soit presque 170 000 € en moyenne par départ. Mais, dans l’entourage de la radio, on assure que ces indemnités s’élèvent à 25 M€. Toujours selon nos informations, le reste des coûts se répartit à hauteur de 2,2 M€ pour la relance de la filiale Monte Carlo Doualiya, 1,6 M€ pour les frais juridiques liés aux contentieux (actions prud’homales) et 1,6 M€ pour les frais de formation entraînés par les reclassements. Pour financer le coût du plan social, l’Etat a déjà versé l’an dernier 9,7 M€. Il devra donc encore le financer à hauteur de 29,7 M€, d’ici 2 ans.

Le plan social a lourdement pesé sur les comptes de RFI l’an dernier, malgré la recapitalisation de 16,9 M€ dont a bénéficié la radio. RFI a ainsi enregistré en 2009 un déficit de 28,2 M€, contre 13 M€ en 2008. Dans l’entourage de la radio, on fait valoir que le chiffre de 28,2 M€ prend en compte le montant des indemnités, et que le déficit de RFI hors plan social est d’environ 3 M€.

Rappelons que la direction a indiqué l’automne dernier que le Contrat d’objectifs et de moyens (Com) 2010-2013 de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF) ne serait signé que lorsque le budget de RFI, filiale de l’AEF, serait revenu à l’équilibre (nos informations du 7 octobre). Le plan social avait été présenté comme la solution pour rééquilibrer les comptes. Mercredi, la direction aurait indiqué qu’elle ne savait pas si le Com serait signé.

Par ailleurs, alors que 270 salariés se sont portés candidats au départ, la direction de RFI n’a toujours pas obtenu de réponse de la part des autorités de tutelle concernant le financement des départs des 69 candidats supplémentaires qui se sont manifestés. En janvier dernier, le pdg de RFI, Alain de Pouzilhac, avait indiqué avoir demandé « une aide » au Premier ministre, et espérait alors une réponse sous peu (nos informations du 20 janvier).

Read Full Post »