Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 13 mars 2011

- Pouzilhac : "l’AEF n’est pas une pétaudière"

Le JDD.fr du 13 mars

 

L’AFP et l’AEF prêts à convoler ?

L’Humanité.fr du 14 mars

 

- AEF: des députés étudient une fusion avec France Télévisions  jeudi 10 mars, lefigaro.fr

 

- Mission d’information sur l’AEF : un rapprochement avec l’AFP ou France Télévisions pourrait être envisagé

La Correspondance de La Presse 11 mars

 

- AEF: du plomb dans la fusion de France 24 avec RFI

AUDIOVISUEL De nombreux obstacles contrecarrent le projet.

Libération 11 mars

 

- L’Audiovisuel extérieur en pleine tourmente

Matignon saisit l’Inspection générale des finances (IGF) afin d’enquêtersur les comptes de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF). Une étape de plus dans une crise profonde.

L’Humanité 11 mars

 

- Le PS veut bloquer la fusion France 24 / RFI

RÉACTIONS. Patrick Bloche fustige l’entêtement du président de l’AEF.

La Lettre de l’Audiovisuel 11 mars

 

- AEF : premières auditions de la mission parlementaire

Lettre ET (Quotidien Ecran Total) 10 mars

 

- Le PS demande de bloquer la fusion France 24 – RFI

Lepoint.fr 10 mars

 

- Fusion France 24-RFI : les députés disent "pouce !"

Lepoint.fr 9 mars

 

- Le chèque d’Ockrent bloque Tessier

Marc Tessier est le mieux placé pour prendre la tête de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF). Encore faut-il faire partir Alain de Pouzilhac et Christine Ockrent.

La Lettre A 11 mars

Read Full Post »

RFI

                                                                                           

 BRAVO FRANCIS !

IL N’Y AURA PAS DE LICENCIEMENT « PAR CONVICTION »

Hier, lors du rendez-vous des syndicats avec M.de Pouzilhac suite au dépôt d’un préavis de grève sur lequel figurait, entre autres, la demande de retirer toute sanction à M.Francis Ayrault, responsable de la diffusion à RFI, Alain de Pouzilhac a déclaré : « Il n’y a pas de sanction à retirer puisque aucune décision n’est prise. » Or, Francis Ayrault avait bien été convoqué à un entretien préalable à licenciement le 4 mars dernier, suite à une lettre recommandée qu’il avait reçue alors qu’il était en mission. Il était, depuis cet entretien, sous la menace d’un licenciement «par conviction» de la direction.

Aujourd’hui, la DRH a signifié officiellement à M.Francis Ayrault que plus aucune menace de sanction ni de licenciement ne pesait sur lui.

Nous nous félicitons du recul de la direction, qui est dû à la mobilisation via une pétition signée par plusieurs centaines de salariés et au soutien reçu de la part de ceux avec qui Francis Ayrault travaille au quotidien et qui apprécient son professionnalisme et son efficacité.

C’est la preuve que cette direction ne peut pas se permettre de faire ce qu’elle veut en toute impunité. Notre mobilisation peut changer la donne !

Paris, le 11 mars 2011

Read Full Post »

 

RFI

FO – CGT – SNJ

Les salariés de RFI ont répondu massivement à l’appel à une assemblée générale de l’intersyndicale de RFI, ( FO, SNJ, SNJ-CGT, SNRT-CGT), ce jeudi 10 mars 2011.

Les élus au CE et au CHSCT ont fait le point sur le calendrier imposé par la direction sur des sujets engageant de manière irrévocable l’avenir de RFI : le déménagement, la fusion et le plan social annoncé.

En réponse à la communication de la direction sur la menace quotidienne que fait peser la présence d’amiante dans les locaux de la Maison de la Radio sur leur santé, les salariés de RFI ont voté à l’unanimité en faveur d’un droit de retrait collectif, jusqu’à ce que la direction fasse la preuve que les locaux ne présentent pas de menace pour leur santé.

En réponse aux projets de la direction (déménagement, fusion, plan social), les salariés ont demandé et voté à l’unanimité pour la démission du président Alain de Pouzilhac.

En réponse au calendrier social imposé par la direction qui est en contradiction avec le calendrier de la Mission parlementaire dont les conclusions sont attendues pour le début de l’été, les salariés ont mandaté les élus pour écrire au Premier ministre, François Fillon, pour l’alerter sur la gravité de la situation de l’entreprise et pour lui demander la démission du PDG Alain de Pouzilhac et la dissolution de l’AEF.

 Enfin, en réponse à la menace de licenciement qui pèse sur le responsable de la diffusion de RFI, architecte depuis 18 ans du réseau de RFI dans le monde, les salariés lui ont exprimé leur total soutien et demandent à l’unanimité la levée de toute menace de sanction.

Paris, le 10 mars 2011

Read Full Post »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 33 followers