Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘CHSCT’

Actuellement 11 studios d’enregistrements / diffusion sont en construction au 80, rue Camille Desmoulins :
– 1 studio 6 places, 1 studio 4 places, 1 studio 2 places au 2ème, 3 ème et 4ème étage du bâtiment, soit 9 studios.
– 1 studio pour MCD au 1er étage,
– 1 grand studio radio/télévision, dit studio “vitrine”, au RDC, sous la verrière.
En parallèle, les travaux d’aménagement de la restauration d’entreprise continuent au 1er , alors que la consultation du CHSCT de RFI sur l’aménagement de la restauration a été reportée pour cause de moratoire.
 
Dans l’entrée du bâtiment à droite, la cafétéria se monte à vitesse grand V.
Lors du CHSCT du 8 juin 2012, M. Didier Tourancheau, présent en séance, déclarait : “le gouvernement (…) a demandé à la direction de respecter un moratoire sur l’ensemble des actes qui sont liés à la fusion des rédactions, et même de l’entreprise. (…) Il nous a paru normal de cesser tout ce qui était en lien avec le processus actuel(…).” (p 5 du P.V. du CHSCT du 8 juin 2012 )
Mais quelques instants plus tard, il précisait : “Les travaux qui sont en cours continuent, le risque étant qu’ils soient faits pour rien, pour aller vite. Ce risque a été posé. il a été évalué”(…) Il a été posé au Gouvernement. Donc les travaux continuent mais aucune action en direction du personnel, elle, ne continue.(…)” (p 10 du P.V. du CHSCT du 8 juin 2012)
 
Dans ce contexte ambigu, la direction poursuit les travaux d’aménagement de l’immeuble HP.
Le CHSCT extraordinaire prévu jeudi 21 juin, à la demande de deux élus de l’intersyndicale, a été annulé par la direction qui s’est souvenue qu’un moratoire avait été imposé par les tutelles jusqu’au 5 juillet.
Voici les quatre points qui étaient à l’ordre du jour :

1 – Présentation des certificats de conformité du bâtiment HP d’Issy-Les-Moulineaux, demandés lors du déclenchement d’un droit d’alerte du CHSCT le 22 mars 2012.

Ces garanties concernent l’électricité, le renouvellement d’air, les travaux en site occupé.

2- Présentation des mesures de températures et des taux d’humidité effectués sur site d’Issy depuis l’envoi du courrier de l’inspection du travail des Hauts-de-Seine datant du 12 avril 2012.

3 – Présentation pour une information en vue d’une consultation des plans actuels d’ aménagements sur site d’Issy, concernant les étages 6 , 7 et 8, et le 1er sous-sol, suite aux modifications de projets, déplacements de services, rajouts de postes de travail, fusion des fonctions supports entre RFI et F24 occupants des espaces dédiés à RFI et MCD sur ilot 10.

4 – Vote d’une résolution en vue d’une action en justice pour entrave au CHSCT, si documents non fournis.

et la lettre du chsct envoyée ce jeudi 22 juin par les élus de l’intersyndicale à la direction de RFI.


Le 24 mai dernier à Issy

Les membres de l’intersyndicale CGT-FO-SNJ au CHSCT de RFI
Publicités

Read Full Post »

Les élus de l’intersyndicale, en particulier ceux du CHSCT, ont déjà sonné l’alarme à plusieurs reprises sur les problèmes techniques que posait le bâtiment choisi par la direction à Issy-les-Moulineaux pour accueillir les équipements techniques -lourds- nécessaires au bon fonctionnement d’une radio. Voici leur dernier compte-rendu:

 

Effet trampoline, cloisons vitrées et espaces ouverts avoisinants: les 3 plaies des studios à Issy

Avant la visite effectuée jeudi 10 Mai 2012 à Issy-Les-Moulineaux, concevoir au cœur d’une entreprise de l’audiovisuel des studios de radio tendance  « verrières », jouxtant des flux de circulation et des « open space », cela nous laissait déjà perplexes sur plans.

En découvrant les performances du premier studio « témoin » au 5ème étage de l’immeuble HP, nos craintes ont été confirmées.

Outre l’absence de sas pour accéder au local, une vraie révolution si on se réfère à la conception des studios de la MDR, quel intérêt de privilégier l’utilisation de cloisons vitrées dans la construction des studios, lorsque l’on fait de la radio, de surcroît dans un bâtiment qui n’a pas vocation à recevoir du public ?

…A moins que les caractéristiques du bâtiment d’Issy ne nous contraignent à la pose de ces matériaux plus légers ?

…A moins que ces studios « hybrides » ne se métamorphosent à court terme en studios de télévision ? Les rails au plafond pour les caméras, les espaces généreux, et la conception du  mobilier ne laissent guère de place au doute sur cette évolution déjà anticipée mais non affichée !

Jeudi dernier, côté studio d’enregistrement, après avoir pris soin de fermer correctement la porte d’accès :

–          on distinguait à travers les vitres les voix des personnes qui passaient à proximité du studio ;

–          on entendait clairement le moteur d’un aspirateur en activité à plusieurs mètres, dans un espace prévu pour une rédaction des langues ;

–          de petits coups assénés sur les parois extérieures des cloisons vitrées nous parvenaient très distinctement.

A proximité des studios, la direction ayant imposé un environnement en « open space », l’absence de cloisons favorisera la propagation du bruit qui traversera les cloisons vitrées des studios, dont les performances en termes d’isolation phonique s’avèrent très insuffisantes.

La direction a envisagé des enregistrements de qualité dans de telles conditions ?

Attention… il y a encore plus grave.

Lorsque nous avons pénétré dans ces studios, nous avons tous été frappés par l’instabilité du sol.

Nous avons ressenti un étrange « effet trampoline », comme si nous marchions sur des planches sur ressorts.

Les vibrations de nos pas se propageaient telles des vagues, et étaient perçues par ceux qui se trouvaient à l’autre bout de la pièce.

Tout aussi préoccupant, les divers travaux au sol à l’extérieur des studios étaient ressentis à l’intérieur du studio et de la cabine.

Dans ces conditions, comment envisager notamment de stabiliser des micros fixés sur les tables ?

Au cours de plusieurs CE et CHSCT, la question de la construction de studios de radio, dans un immeuble conçu pour des activités informatiques et administratives, avait été soulevée par l’Intersyndicale.

Les contraintes de charge au sol ?aucun souci, nous avait rétorqué la direction, « les planchers de ces espaces sont d’ores et déjà en partie renforcés pour des contraintes de charges assez voisines de celles de nos futurs studios puisqu’ils servaient initialement aux salles informatiques HP ». (page 129 du PV du CE du 1er juin 2011).

Or, ces assertions étaient erronées : nous avons constaté que nos studios reposaient sur des planches sous lesquelles passent les câbles. Contrairement à la MDR et à Mangin (France Inter), aucune dalle de béton n’a pu être coulée pour stabiliser le sol, car l’immeuble ne peut pas en supporter le poids.

Lors de notre passage, nous avons constaté que des équipes dédiées s’affairaient à calfeutrer  les gaines pour les câbles.

On nous a annoncé qu’il était question également de poser une moquette très épaisse…mais cela n’est-il pas dérisoire et totalement inapproprié eu égard aux véritables causes de cette instabilité du sol ?

Effet trampoline, isolation phonique insuffisante, proximité des « open spaces » et des flux de circulation non cloisonnés : 13 studios en construction à Issy ont été conçus à l’identique, dans un environnement similaire!

Au moment de notre visite, aucun micro n’avait encore été branché dans le studio test…que l’on aurait dû faire tourner durant plusieurs semaines, avant de démarrer les travaux de construction des autres studios.

Dans ce contexte, la direction, opérant une véritable fuite en avant, a décrété que les tests de validation technique des studios allaient démarrer cette semaine !

Nous sommes scandalisés par tant d’improvisation et d’absence de clairvoyance, écoeurés par la mauvaise foi de cette direction qui voudrait nous faire prendre des vessies pour des lanternes, et contraindre les premières équipes techniques et éditoriales à déménager dans moins de deux semaines, dans un environnement de travail non sécurisé et inapproprié à leurs besoins de production et diffusion radio.

Nous demandons à la direction de stopper immédiatement le déménagement à Issy, de revoir notamment la conception de ses studios (stabilité de sol, traitement acoustique) et les espaces de travail environnants.

Le CHSCT devra être informé et consulté avant toute reprise éventuelle d’un processus de déménagement.

Paris, le 16 mai 2012

 

Les membres de l’intersyndicale CGT-FO-SNJ du CHSCT-RFI

Read Full Post »

Les délégués syndicaux et les élus du SNJ, FO, SNJ-CGT, SNRT-CGT et SUD ont appuyé avec force la démarche  des élus de l’Intersyndicale au CHSCT afin d’obtenir l’expertise sur la mise en place de la future grille unique en français. La longue liste d’arguments contre cette expertise paraît peu sincère car:

1/Tout membre du CHSCT et du CE qui a un peu d’expérience (et c’est le cas de tous les membres actuels) sait que la manœuvre de la direction  consiste à soumettre aux élus juste un bout de réforme.  C’est le cas dans le dossier de la grille unique en français, où la direction veut faire croire qu’elle ne concerne que « 4 TCR, 6 journalistes ». Ce procédé, bien rodé, lui permet d’introduire par la suite une série de changements organisationnels sans en informer les instances (CHSCT et CE) sous prétexte, qu’il s’agirait  de changements « à la marge ».

Cette tactique de « saucissonnage » permet de priver les salariés de toute visibilité, de désorganiser complètement le travail des services.

Cette expertise est faite pour obliger la direction à fournir aux experts des documents refusés aux élus. Nous sommes convaincus que la nouvelle mouture de la grille provoquera beaucoup plus de suppressions d’emplois qu’avouées dans les documents du CHSCT et surtout plus que prévu dans les documents liés au deuxième plan social.

2/Dire que les langues ne sont pas touchées actuellement et que tout changement ultérieur sera présenté plus tard aux élus du CHSCT revient à nier les pressions exercées actuellement sur les salariés et les chefs des services des langues pour qu’ils coupent eux-mêmes leurs production et/ou redistribuent  la charge de travail sur les salariés sans aucune consultation des instances, en violation des dispositions du code du travail. Tout le monde est au courant de ce manège criminel. Tous les syndicats sans exception en ont été alertés par les salariés.

3/Enfin,  nous affirmons qu’il n’y a aucun lien entre l’expertise sur la grille votée au CHSCT et les départs des salariés dans le cadre du PSE en cours (dont la légalité  est toujours contestée par l’Intersyndicale). Pour preuve : des dizaines des salariés du service en français et quelques-uns  des langues sont déjà partis.  Ceux qui attendent toujours la réponse de la direction ont vu leurs dossiers bloqués avant toute élaboration de projet de grille, pour des raisons souvent obscures. Enfin, l’expertise ne peut avoir d’impact sur  les départs des salariés des services de langues, car la grille des langues n’a même pas été à l’ordre du jour du CHSCT de ce mardi 17 avril. Affirmer l’inverse est un mensonge.

Par contre, l’expertise doit obliger la direction de RFI à livrer enfin l’information sur ses intentions réelles vis-à-vis de RFI.  Elle sera obligée de fournir aux experts du CHSCT des documents complets, autre chose que le plan de siphonage du budget de RFI au profit de  France 24.

Paris, le 18 avril 2012

 

RFI       FO – SNJ/CGT – SNRT/CGT – SNJ-SUD

Read Full Post »

Ou l’information lacunaire

  

Ce jour, 17 avril 2012, la direction a présenté au CHSCT, le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, une nouvelle grille unique remplaçant les actuelles grilles Afrique et Monde.

Les élus de l’intersyndicale au CHSCT considèrent que ni les documents fournis, ni les réponses insuffisantes de la direction à leurs questions n’ont apporté d’éclaircissement sur les conditions de travail liées à cette nouvelle grille.

En l’absence d’une information complète, loyale et sincère, telle que devrait la fournir la direction au CHSCT, les élus de l’intersyndicale ont voté une motion pour demander une expertise.

La direction a contesté le bien fondé de cette expertise, suivie par la CFDT.

 

voici le texte de la motion :

Résolution CHSCT du 17 avril 2012

Le 22 mars 2012 et ce jour, la direction de RFI a présenté aux membres du CHSCT un ordre du jour intitulé « Information et consultation sur les conséquences sur les conditions de travail du projet d’une nouvelle grille de programmes Afrique/Monde ».

Les élus du CHSCT demandent une information loyale, complète et sincère sur ce sujet. Au cours des débats, les membres du CHSCT ont mis en évidence le manque d’informations, notamment sur les répercussions de cette « grille unique » sur les personnels travaillant en anglais, en portugais et en espagnol au sein de la « rédaction unique » et qui seront par conséquent, eux aussi, concernés par la « grille unique ».

Ce projet de « grille unique » est un projet important qui modifie les conditions de travail de journalistes et de techniciens chargés de réalisation (TCR) et d’autres catégories professionnelles. Il s’agit d’un changement de l’organisation du travail ayant des conséquences sur les rythmes de travail, avec des risques de stress professionnel accrus. De plus, il peut y avoir des conséquences sur les rémunérations (réduction ou augmentation de travail de nuit et autres éléments variables de paie).

Ce projet important amène le CHSCT à voter le recours à un cabinet d’experts agréé. Le CHSCT souhaite rencontrer plusieurs cabinets d’experts agréés avant de procéder à un choix.

Les membres du CHSCT demandent au Président du CHSCT, M.Pierre MARTINEZ, d’organiser un CHSCT extraordinaire pour voter sur la désignation nominative de l’expert.

Les élus du CHSCT mandatent Mme xxx et, en cas d’empêchement, de Mme xxx, membre du CHSCT, pour suivre la mission d’expertise et éventuellement pour ester en justice, représenter le CHSCT en première instance, interjeter appel, et représenter le CHSCT en appel. Le représentant du CHSCT pourra se faire assister et représenter par l’avocat de son choix.                                                                                                      

RFI – FO – SNJ/CGT – SNRT/CGT – SNJ

Read Full Post »

RFI

SNJ   FO   SNJ-CGT   SNRT-CGT

 

Ce jeudi 20 octobre, soyons nombreux pour dire non à la fusion, aux licenciements, pour refuser le passage en force de la direction, défendre nos droits sociaux et soutenir le secrétaire du CHSCT assigné en justice par la direction de RFI.

Nous avons par ailleurs appris mercredi 19 octobre le licenciement d’un collègue, journaliste pour les émissions en langue anglaise. En trois mois, c’est la troisième personne ainsi sanctionnée. Il faut nous mobiliser ! Une pétition, lancée à l’initiative du service en langue anglaise, circule pour soutenir ce collègue.


Le préavis de grève court de ce jeudi 20 octobre 00h00 au vendredi 21 octobre 7h00

Rendez-vous sur les marches du Palais de Justice à 8h30

L’audience se tiendra à 9h00 au cabinet de Madame Lacquemant.

Read Full Post »

PREAVIS DE GREVE

 

La direction de RFI a assigné en référé au Tribunal de Grande Instance (TGI) M.Julio Feo, secrétaire du CHSCT. La direction veut passer en force sans respecter les instances représentatives du personnel sur le projet de fusion. Le projet de fusion est une seule et même restructuration qui prévoit de rayer RFI des registres du Commerce, la chute de tous nos accords d’entreprise, un plan social de suppression de 126 postes, dont presque la totalité à RFI, et une organisation dite « organisation opérationnelle ».

La direction a refusé de donner au cabinet d’expertise les documents sur l’organisation future. Dans ce contexte, le cabinet Technologia a écrit à la direction pour lui faire part de son impossibilité d’entamer son expertise. Les élus du CHSCT ont demandé la tenue d’une réunion extraordinaire en présence du cabinet d’expertise. La direction a confirmé être dans l’impossibilité de fournir les documents demandés et a intimé au secrétaire du CHSCT de signer un ordre du jour qui portait sur un seul point : la fusion juridique.

Par ce tour de passe-passe, la direction veut passer en force sur la consultation des instances sans expliquer comment le personnel va travailler demain dans la post-fusion. Par là même, la direction veut procéder au démantèlement de RFI. Les élus du CHSCT ont voté à l’unanimité une motion pour demander au secrétaire de ne pas signer un ordre du jour tronqué. La direction a assigné en justice le secrétaire du CHSCT.

 

Les syndicats FO, SNJ, SNJ-CGT et SNRT-CGT ont déposé un préavis de grève à partir du 20 octobre 2011 à 00h00 jusqu’au 21 octobre à 07H00, pour permettre aux personnels de RFI de se mobiliser pour défendre leurs acquis sociaux, leurs conditions de travail, leur charge de travail, leurs rythmiques de travail et la pérennité de la société RFI. L’assignation en justice de RFI contre Julio Feo est symbolique du démantèlement des droits des salariés de RFI. Les organisations syndicales signataires de ce préavis appellent les personnels à se rendre à l’audience du Tribunal prévue le 20 octobre.

Pour pouvoir vous informer :

Assemblée générale

mercredi 19 octobre 2011

à 13h, devant le « 116 » (ex-CAPE)

RFI

FO SNJ SNJ-CGT SNRT-CGT

Read Full Post »

Communiqué des élus et représentants syndicaux du CHSCT

(CFDT, CGT, FO et SNJ)

 

 Pour information voici la Résolution votée ce 14 Septembre 2011, lors de la réunion du CHSCT.

 Notre demande d’expertise a été acceptée par la Direction.

 

RFI

CHSCT, 14 septembre 2011

 

Résolution – Recours à un expert

Article L 4614-12 du Code du travail

 

Les membres du CHSCT de RFI constatent que la Direction a décidé de procéder à la mise en place d’un projet important d’aménagement du bâtiment d’Issy-les-Moulineaux, dans le cadre du déménagement de RFI vers ce site.

Les membres du CHSCT considèrent que ce projet important aura des conséquences sur les conditions de travail, l’hygiène et la sécurité.

 En particulier, les membres du CHSCT s’inquiètent des conséquences sur :

 

·        Les conditions de travail liées à la nouvelle implantation,

·        L’aménagement des espaces et des environnements de travail,

·        La répartition des entités à l’intérieur du site,

·        Les espaces communs (salle de réunion, espace convivialité, reprographie…)

·        L’accès des handicapés,

·        La restauration,

·        La sécurité,

·        L’hygiène (sanitaire, ventilation…),

·        Les aspects psychosociaux,

 

Les membres du CHSCT rappellent que selon l’article L 4612-1 du Code du travail, le CHSCT a pour mission de favoriser l’amélioration des conditions de travail et la prévention des risques professionnels.

Les membres du CHSCT, étant donné que ce projet aura des conséquences très importantes sur les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité des salariés, décide de faire appel à un expert agréé par le Ministère de Travail pour :

  • Analyser le projet présenté par RFI
  • Établir un diagnostic des situations existantes et anticiper les conséquences du projet notamment sur les conditions de travail.
  • Analyser le déménagement des services concernés et ses implications sur les conditions de travail des salariés : aménagement des nouveaux espaces de travail, ergonomie des postes, environnement de travail, conséquences sur le fonctionnement des services et identification des synergies annoncées, organisation et rythmes de travail ;
  • Permettre au CHSCT d’avoir un avis argumenté sur les conséquences de ce projet sur les conditions de travail, la santé, l’hygiène et la sécurité ;
  • Avancer des propositions en vue de la définition d’un programme de prévention des risques professionnels, des risques psycho-sociaux et de l’amélioration des conditions de travail ;
  • Etablir un bilan six mois après la date d’emménagement afin de procéder éventuellement à des actions correctrices

Les membres du CHSCT, étant donné que ce projet aura des conséquences très importantes sur les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité des salariés, envisagent de bénéficier de l’appui d’un cabinet préventeur agréé par le Ministère de Travail.

  1.   Vote sur le principe de recours à un expert.

Présents……………….. 4

Oui……………………… 4

Non…………………….. 0

Abs…………………….. 0

 

  1. Vote sur le recours au cabinet Technologia – 42, rue de Paradis – 75010 Paris.

Présents……………….. 4

Oui……………………… 4

Non…………………….. 0

Abs…………………….. 0

 

  1. Mandatement du CHSCT de M. Julio Feo, secrétaire du CHSCT, et, en cas d’empêchement, M. Roland Quemeneur ou en son absence, un autre membre du CHSCT pour suivre la mission d’expertise et éventuellement pour ester en justice, représenter le CHSCT en première instance, interjeter appel, et représenter le CHSCT en appel. Le représentant du CHSCT pourra se faire assister et représenter par l’avocat de son choix.

 

Présents……………….. 4

Oui……………………… 4

Non…………………….. 0

Abs…………………….. 0

 

Les membres du CHSCT demandent au Président du CHSCT, M. Pierre MARTINEZ, de communiquer au cabinet d’expertise l’ensemble des données et documentations relatif à ce projet, afin de lui permettre de réaliser au mieux cette mission.

 

                             Le Secrétaire du CHSCT                           Les membres du CHSCT

 

Votée à l’unanimité des élus présents.

Read Full Post »

Older Posts »