Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘PSE’

Déni de réalité, révolte, dépression, résignation… voilà par quelles phases doit passer un salarié “fusionné”, soumis à la lessiveuse d’un plan social. C’est le credo cynique des grands manitous du management. Alain de Pouzilhac en a fait sa religion.

Tout est bon pour écraser, humilier le salarié de RFI.

En témoignent les derniers événements de la semaine passée :

D’abord,1ère étape : on annonce à 18 h (en oubliant un certain nombre de rédactions) un nouvel organigramme par voie de mail. Un organigramme qui démontre clairement -si on avait encore quelques illusions- que désormais F24 donne le là et dirige ! Il fallait bien que le PDG concrétise ses promesses/renvoie l’ascenseur. Un organigramme d’ailleurs qui n’est pas passé devant les instances.

2ème étape : on réunit à la va-vite les services en plein open-space, là où travaillent les présentateurs de RFI, pour présenter la glorieuse nouvelle équipe chargée de nous mater au knout. Dans le même temps -très important- on montre d’une part son mépris du travail accompli à RFI -qu’est ce qu’un présentateur, franchement ?- et symboliquement on phagocyte l’espace radio.

3ème étape : On insiste bien sur les projets télés, les CV à soumettre. Double manoeuvre : de l’enfumage managérial classique (faites remonter vos projets, on a besoin de vous !) et marteler que la radio est morte, qu’elle n’a plus d’avenir et qu’il faut bien que les salariés de RFI le comprennent !

Enfin dans la foulée, les quelques rares élus sont soumis à une pression infernale de la part de la nouvelle direction qui leur fait bien comprendre qu’il va falloir abandonner les avantages d’un autre temps de notre radio préhistorique.

Quant aux exclus, c’est avec violence qu’on veut leur faire comprendre pourquoi ils ne sont pas choisis.

Avec cette stratégie du rouleau compresseur, si les salariés de RFI bougent encore, c’est à n’y rien comprendre ! Et bien justement, ils bougent encore, Mesdames Messieurs de la direction.

Le personnel de RFI n’est pas dupe de votre guerre psychologique. Et l’intersyndicale continuera à se battre contre les violences faites aux salariés et cette logique du fait accompli et de la manipulation.

le 12/03/2012

 

RFI

FO   SNJ   SNJ-CGT   SNRT-CGT   SUD

Publicités

Read Full Post »

par rfiriposte

Read Full Post »

Le soutien de la classe politique à la mobilisation des salariés de RFI et de Radio France se fait entendre. Le 7 avril, Benoît Hamon (porte-parole du PS), Pierre Laurent (coordinateur national du PCF) et d’autres responsables politiques sont venus exprimer leur indignation face au plan social qui prévoit la suppression de 206 postes à RFI et à la remise en cause de la convention collective de Radio France et RFI.
 


 

Retrouvez de plus larges extraits des interviews et toutes les autres vidéos de RFI Riposte sur http://www.dailymotion.com/rfiriposte

Read Full Post »

  Madame,

C’est avec la plus grande stupéfaction que nous avons pris connaissance par le biais du Canard Enchainé du 28 janvier de vos propos tenus dans Ouest-France (23/01) :

 « Les émissions en allemand se justifiaient avant la chute du mur. Aujourd’hui, c’est à la limite injurieux pour les Allemands. »

 Non, nous n’avons jamais considéré le « mur de Berlin » comme notre raison d’être.

 

 

Pour rappel, le 22 janvier 1963 a été signé le Traité de l’Elysée par MM Charles de Gaulle (Président de la République française) et Konrad Adenauer (Chancelier de la République Fédérale d’Allemagne – Allemagne de l’Ouest !) qui définit les relations particulières entre la France et l’Allemagne et constitue le fondement de l’amitié franco-allemande. Il stipule le renforcement de la coopération entre les deux pays et encourage le développement d’une connaissance mutuelle dans tous les domaines.

Tel est l’esprit qui a toujours inspiré notre travail, l’inspire actuellement et devrait l’inspirer dans l’avenir.

 

Non, nos auditeurs ne se sentent pas injuriés, comme nous l’avons pu constater à travers les nombreuses réactions après l’annonce de la fermeture notre rédaction. Vous pouvez consulter ces témoignages au secrétariat de la Direction de RFI, où nous les avons déposés.

 

Permettez-nous, Madame, de nous sentir injuriés par vos propos insultants vis-à-vis du travail de la rédaction allemande de RFI.

 

 

La Rédaction allemande                                                 30 janvier 2009

 

 P.-S. : Si la décision de fermer la rédaction était basée sur cette considération erronée il serait temps de changer d’avis. On reste à votre entière disposition pour vous expliquer la mission de nos émissions et l’attente de nos auditeurs.

Read Full Post »

RFI riposteCe blog se veut une passerelle et une arme. Une passerelle entre nous pour partager au mieux les informations dont nous disposons et pour nous obliger à chercher et à partager celles dont nous ne disposerions pas . Une passerelle vers l’extérieur – la presse , les auditeurs, les familles pourquoi pas ? – qui devrait nous permettre de montrer l’autre versant de Rfi, celui où vivent ses salariés. Il peut servir à poser des questions, à proposer des réponses, à poster des témoignages, à signaler des abus. Il est à tous les salariés de Rfi. C’est leur arme face à une direction qui « joue la montre » et connait bien les rouages de la com’ et du marketing.

Vous pouvez aussi nous contacter à cette adresse : rfiriposte@gmail.com

Read Full Post »