Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘rédaction allemande’

Voici le témoignage d’un salarié. Il raconte avec émotion et justesse la tristesse, la frustation et la colère qu’ont ressenties nombre d’entre nous en ce vendredi noir.

 
 
 » Bonsoir à tous,

Je viens de vivre aujourd’hui ma journée la plus éprouvante à RFI depuis que j’y bosse…

La dernière antenne laotienne s’est tue définitivement à 12h30 au 149, en présence de nombreux salariés venus soutenir et applaudir les personnels de la section… C’était émouvant et infiniment triste.

17h , fin du tout dernier direct albanais. Etaient groupés aux alentours du studio 149 des collègues. Comme les journalistes et réalisatrice laotiens, les Albanais ont été très touchés par cette manifestation de solidarité, et ce soutien moral.

18h-19h au 136, s’est déroulée la toute dernière antenne allemande de la journée, et de l’histoire de RFI, après près de 65 ans de diffusion !! Beaucoup de monde en studio: quasiment tous les journalistes de la rédaction, ainsi que plusieurs anciens pigistes et CDD qui tenaient à participer à cette toute dernière édition. Côté cabine aussi, c’était impressionnant, car nombreux sont les salariés qui sont venus faire un tour au 136. Duplex avec Berlin, regrets et amertume de voir ce lien merveilleux entre la France et l’ Allemagne rompu brutalement après toutes ces décennies.

18h59 mn 59s la dernière antenne polonaise a rendu son dernier souffle au même moment que l’antenne allemande. Etant aux manettes du 136, je n’ai pu assister à cette dernière émission… mais merci du fond du coeur à l’équipe polonaise pour son accueil chaleureux ce soir au sein de sa rédaction, autour d’un buffet généreux.

Ce 18 décembre 2009 marque la fin d’une époque pour RFI

Pour nos dirigeants, c’était sans aucun doute une journée un peu grise… baisse de 0,95% du CAC 40, soit un recul sur la semaine de 0,24%, mais nous qui avons vécu, et tant aimé cette diversité culturelle et linguistique, ce melting pot que constituait RFI, nous sommes abattus de voir disparaître une telle richesse, dont pouvaient profiter nos nombreux auditeurs, au nom d’une soi-disant stratégie confuse, hasardeuse, peu engageante pour les salariés qui resteront demain dans l’entreprise.

5 heures d’antenne en moins quotidiennement… pour reconstruire quoi derrière, au juste????

Ce soir je me sens vaguement nauséeux, car j’ai la conviction d’assister depuis des mois à un immense gâchis des compétences, dont ce 18 décembre 2009 constitue en quelque sorte le point d’orgue.

Ce soir j’ai le coeur gros. »

Lire aussi l’article Vendredi Noir sur Le Post.fr

Publicités

Read Full Post »

La grève a été reconduite mercredi 27 par l’assemblée générale à l’unanimité des votants moins une abstention.

Comment « nettoyer » les langues étrangères

ou

Les dérapages de la direction de RFI

L’intersyndicale SNJ, FO, SNJ-CGT et CGT-SNRT dénonce l’arbitraire et le cynisme de la direction qui licencie dans les services et notamment dans les services en langues étrangères alors même que le plan social a été suspendu par la justice. Par exemple cinq pigistes du service allemand viennent de se voir stipuler, mardi 26 mai 2009, que leur contrat de piges s’arrêtait le 1er juin. Leurs noms ont  été retirés des tableaux de service déjà affichés. Explication d’un membre de la direction : « il faut faire le nettoyage » !

L’intersyndicale condamne avec la plus grande fermeté ces propos honteux et s’insurge contre cette méthode de la direction à vouloir se débarrasser au plus vite de ses journalistes en langues étrangères. RFI ne peut se séparer de ses collaborateurs d’un revers de main, sans préavis et au détriment des besoins des antennes.

L’intersyndicale en appelle au respect des salariés et du droit du travail. Elle rappelle aussi que le plan social n’est pas validé et que la morgue de la direction est tout à fait hors sujet. 

Paris le 27 mai 2009

Read Full Post »

  Madame,

C’est avec la plus grande stupéfaction que nous avons pris connaissance par le biais du Canard Enchainé du 28 janvier de vos propos tenus dans Ouest-France (23/01) :

 « Les émissions en allemand se justifiaient avant la chute du mur. Aujourd’hui, c’est à la limite injurieux pour les Allemands. »

 Non, nous n’avons jamais considéré le « mur de Berlin » comme notre raison d’être.

 

 

Pour rappel, le 22 janvier 1963 a été signé le Traité de l’Elysée par MM Charles de Gaulle (Président de la République française) et Konrad Adenauer (Chancelier de la République Fédérale d’Allemagne – Allemagne de l’Ouest !) qui définit les relations particulières entre la France et l’Allemagne et constitue le fondement de l’amitié franco-allemande. Il stipule le renforcement de la coopération entre les deux pays et encourage le développement d’une connaissance mutuelle dans tous les domaines.

Tel est l’esprit qui a toujours inspiré notre travail, l’inspire actuellement et devrait l’inspirer dans l’avenir.

 

Non, nos auditeurs ne se sentent pas injuriés, comme nous l’avons pu constater à travers les nombreuses réactions après l’annonce de la fermeture notre rédaction. Vous pouvez consulter ces témoignages au secrétariat de la Direction de RFI, où nous les avons déposés.

 

Permettez-nous, Madame, de nous sentir injuriés par vos propos insultants vis-à-vis du travail de la rédaction allemande de RFI.

 

 

La Rédaction allemande                                                 30 janvier 2009

 

 P.-S. : Si la décision de fermer la rédaction était basée sur cette considération erronée il serait temps de changer d’avis. On reste à votre entière disposition pour vous expliquer la mission de nos émissions et l’attente de nos auditeurs.

Read Full Post »