Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juin 2009

Un médiateur! Un médiateur! Catherine Tasca salue l’initiative des salariés de RFI qui demandent avec gravité une médiation après 50 jours de grève.

Read Full Post »

RFI est entrée dans sa 8e semaine et son 50e jour de grève. Pendant tout ce temps, notre couple dirigeant Pouzilhac-Ockrent et son exécutrice zélée, Geneviève Goetzinger, ont réussi à :

  • unir la très grande majorité du personnel contre eux, y compris les cadres qui estiment désormais que l’outil de travail est menacé ;
  • créer à l’extérieur un courant de solidarité d’une ampleur sans égale.

Au départ, la direction pensait pouvoir en finir en 3 mois avec son plan de licenciement. 6 mois plus tard, elle est toujours au milieu du gué et rencontre des courants violents qui risquent de l’emporter.

Pour elle, le bilan à mi-parcours est cruel. L’un de ses grands projets de développement consistait à « restaurer l’image de RFI, à l’externe comme à l’interne et sa notoriété ». Effectivement :

  • on n’a jamais parlé autant de RFI que pendant cette grève ;
  • il en ressort que c’est un bel outil, qui marche et qu’on veut affaiblir au profit d’un mirage télévisuel, France 24, à la ligne éditoriale sinueuse (affaire Courjault, annonce du décès de Bongo) ;
  • notre image n’a jamais été aussi bonne et celle de nos dirigeants jamais aussi mauvaise.

La « stratégie de l’électrochoc » a échoué

« Stratégie de l’électrochoc » : c’est en ces termes guerriers qu’Alain de Pouzilhac avait présenté aux tutelles son projet consistant à licencier plus de 20 % du personnel d’une société publique en pleine période de crise économique. Cette stratégie a :

  • rendu caduc le calendrier de retour à l’équilibre comptable et le calendrier de développement puisque tous les projets nouveaux sont d’ores et déjà repoussés à 2010. Cela fait de 2009 une année perdue.
  • mis en péril l’avenir de l’AEF, une construction déjà improbable, confrontée à une négociation sur les conventions collectives qui aboutira à des disparités entre les 3 sociétés qu’elle regroupe. Cette situation risque de provoquer de nouveaux conflits sociaux dans un proche avenir.
  • réussi à faire de RFI un « cas d’espèce » et un exemple chimiquement pur du double langage des autorités puisque à RFI, c’est l’État qui licencie.

Après 50 jours de grève, les négociations sont toujours au point mort à RFI. Le dialogue social est inexistant. Les pouvoirs publics sont muets et absents. C’est le silence radio sur toute la ligne. Un véritable scandale !

Nous exigeons un médiateur !

SNJ/FO/SNRT-CGT/SNJ-CGT

Read Full Post »

La grève a été reconduite et l’assemblée a voté cette motion :

L’Assemblée générale des personnels de RFI en grève à l’appel des syndicats FO, SNJ, SNJ-CGT et SNRT-CGT, s’adresse à nouveau, solennellement et avec gravité, au ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, et au conseiller social de l’Elysée, Raymond Soubie : 

Nous en serons demain mardi à notre 50ème jour de grève. Toute négociation est bloquée avec la direction de RFI. Il faut trouver une issue. I lfaut que vous receviez l’intersyndicale afin de désigner un médiateur, c’est à dire quelqu’un en mesure de négocier. 

L’assemblée demande à nouveau aux confédérations syndicales CGT et FO de soutenir cette demande, notamment lors de la réunion convoquée ce mercredi 1er juillet à l’Elysée. 

 

Votée à l’unanimité, Paris, le 29 juin 2009

Read Full Post »

L’affrontement se poursuit à RFI dans le JDD

Un long dossier dans le journal de France Culture à 18h00.

Une radio dans la tourmente dans Le Temps.ch

interview de Claire Hédon, samedi 27 juin, sur Radio Aligre, émission Résonance africaine.

Read Full Post »

Communiqué de l’intersyndicale CGT-FO-SNJ
26.06.09

Un coup de théâtre a marqué la réunion du Comité d’entreprise du vendredi 26 juin à Radio France internationale. La procédure du plan de licenciements qui était sur le point d’être bouclée a été brusquement remise en cause. Les deux consultations finales du CE avaient en effet été programmées pour ce vendredi et lundi prochain. Or, la direction de RFI a été forcée d’admettre que la consultation préalable du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail était frappée de nullité. À la date de cette consultation, le 11 juin, les mandats des membres du CHSCT étaient caducs.

Alors, erreur ou manipulation ? Si l’on fait crédit à la direction de sa bonne foi, il faut donc conclure à son incompétence. Cette erreur grossière dans une procédure aussi importante témoigne de la frénésie avec laquelle les dirigeants de RFI veulent faire aboutir leur plan antisocial. Dans leur volonté systématique de passer en force, de ne rien négocier, ces dirigeants ont confondu vitesse et précipitation.

Au 46e jour de grève, rien n’est réglé. Mais la fébrilité de la direction l’a conduit à se prendre les pieds dans le tapis. La grève a été reconduite en Assemblée générale jusqu’à lundi.

Read Full Post »

Septième semaine de grève. Le 24 juin 2009, les salariés de RFI ont repris le micro pour créer leur propre radio, « RFI Riposte, la radio éphémère », diffusée pendant sept heures, en direct du parvis de l’Hôtel de ville de Paris. Pour dire notre fierté de travailler à RFI et nos inquiétudes pour l’avenir.

Prix Nobel de la Paix, chauffeur de taxi, ancien chef d’Etat, coureur cycliste, Prix Goncourt, philosophes, syndicalistes, chanteuses, ex-ministres, navigatrice, élus…  Plus de cent personnes, illustres ou anonymes, nous ont témoigné de leur soutien en participant à « RFI-Riposte, radio éphémère ».

 Réécouter l’émission spéciale et voir la liste des personnalités qui ont participé à l’événement.

Read Full Post »

Oui, cette radio éphémère a été un succès, largement commenté tant à RFI que dans les autres médias. Une aventure organisée en quelques heures grâce à l’énergie et l’enthousiasme de salariés et d’amis de RFI qui ne veulent pas baisser les bras !

Ce jeudi cependant, retour au train-train de l’AG, qui a revoté la grève jusqu’à vendredi. L’intersyndicale a aussi écrit une belle lettre au nouveau ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, pour lui demander un rendez-vous. Battre le fer tant qu’il est chaud…

Cela nous vaut un article dans Le Figaro.fr, ce qui n’est pas si fréquent : « RFI veut être reçue par Mitterrand »

Ne boudons pas notre plaisir ! Retour sur la journée exceptionnelle du mercredi 24 juin, place de l’hôtel de ville à Paris (écoutez l’intégralité de cette journée sous l’onglet « Radio éphémère »)


la radio rfi riposte, la radio d’un jour.

Claude Cabanes ce jeudi sur RTL, dans « On refait le monde »

et aussi Télérama, RFI, le poing sur le i

Sept semaines de grève à RFI, sur 20 Minutes.fr

le dossier du jour de France Culture de Marie Pierre Vérot

Le Cartier libre de Caroline Cartier, sur France Inter

Sur Slate.fr, l’Afrique orpheline de RFI

Un petit commentaire image sur France 3 mercredi soir

les Invisibles des médias RFI est muette, RFI Riposte s’exprime

et même CBNews

Read Full Post »

Older Posts »